Notre structure notre equipe nos services nos conseils
chezmonveto

Nos services

Vous êtes ici : 
Imprimer
picto

La gestion de la douleur au sein de notre clinique


De nombreuses affections chroniques (arthrose, problèmes dentaires...) ou aigües (fracture, chirurgie...) sont à l'origine de douleurs pouvant être intenses.

 

La gestion de celles-ci est une priorité absolue pour toute notre équipe.

Nous avons donc sensibilisé tout le personnel soignant de la clinique afin qu'il sache reconnaitre les signes  de douleur.

 

Nous avons également mis en place des protocoles rigoureux visant non seulement à traiter la douleur lorsqu'elle est présente, mais surtout à empêcher son apparition lorsque c'est possible.


La douleur chirurgicale

Dans le cadre d'un animal hospitalisé pour une chirurgie la gestion de la douleur passera par l'administration de morphine avant la chirurgie.

Celle-ci est systématique, quel que soit le type de chirurgie réalisée (de la castration de chat à la chirurgie orthopédique pour fracture en passant par la stérilisation de lapin).

Cela permet à l'animal de ne pas ressentir de douleur pendant la chirurgie (car même anesthésié l'organisme peut ressentir la douleur) et lui asssure un réveil sans douleur, au calme.

Cela permet également d'utiliser des doses plus faibles d'agents anesthésiques et donc de réduire le risque opératoire.

Pour toute chirurgie classique, peu douloureuse, l'animal ayant reçu de la morphine en pré-opératoire recevra également une injection d'anti-inflammatoires après la chirurgie qui prendra le relai de la morphine.

 

Dans le cas de chirurgie réputée douloureuse (traitement de fracture par exemple) la prise en charge de la douleur nécessitera l'utilisation de patch  de morphine ou de perfusion en CRI (Constant Rate infusion)  administré à l'aide d'un pousse-seringue contenant un mélange de plusieurs molécules dont un morphinique: c'est l'équivalent d'une pompe à morphine pour les humains.


La douleur non chirurgicale:

Pour les affections douloureuses aigües d'origine non chirurgicale (brulures, plaies étendues, traumatisme important...) , le traitement sera identique à celui utilisé pour les chirurgies douloureuses: patch et CRI par pousse seringue.

 

 


Les douleurs dentaires sont également réputées intenses.

La gestion de celle-ci est assez différente: elle passe par l'emploi d'antibiotiques et surtout d'une chirugie dentaire qui permet d'enlever la source de la douleur (souvent une ou plusieurs dents infectées ou abîmées).

 

Enfin, un des douleurs les plus fréquente est celle engendrée par l'arthose.

On estime que 8 chiens sur 10 âgés de plus de 10 ans présente de l'arthrose, et il est est de même pour les chats!

Dans ce cas, la gestion de la douleur passe par l'emploi raisonné de plusieurs familles de molécules  avec d'excellents résultats à la clé et une amélioration notable du confort de vie de l'animal traité.